Maçonnerie 34

04.28.29.12.88

Maçonnerie Agde (34)

Maçonnerie Agde(34)

Maçonnerie à Agde : rénover ou construire votre maison dans les règles de l'art

Que ce soit pour la pose d'enduit, la réfection d'un carrelage ou l'ouverture d'un mur, que vous ayez besoin d'une terrasse ou d'une allée afin d'apporter une touche supplémentaire à la beauté de votre maison, sachez que vous disposez du savoir faire d'un spécialiste de la maçonnerie. Seul un artisan comme Maçonnerie 34 saura être capable de réaliser vos différents projets dans les meilleures conditions. Notre société spécialisée dans la maçonnerie peut vous proposer toutes sortes de prestations, qu'elles fassent partie des gros ou des petits œuvres. Faisant preuve d'un savoir-faire perpétué depuis des années, et affiné au fil de la modernisation des techniques comme de l'évolution des normes et styles, Maçonnerie 34 votre artisan maçon vous donnera pleine satisfaction. Faites appel à nos compétences pour améliorer votre habitat ou le mettre aux normes les plus strictes en terme de construction et rénovation. Bien que notre siège se trouve à Agde , nous sommes en mesure d'intervenir dans les différentes localités du département de l'Hérault. N'hésitez pas à nous contacter au 04.28.29.12.88.

Maçonnerie à Agde : l'art de travailler les matériaux en bâtiment

La maçonnerie consiste à assembler divers matériaux en vue de construire ou rénover un bien en dur. Traditionnellement, le maçon utilise du mortier comme liant, par exemple pour édifier des murs. Aujourd'hui encore le béton reste un élément de base dans toute construction immobilière mais le choix des matériaux et des styles est devenu vaste. La nature des travaux eux-mêmes varie selon chaque client. Ainsi, que vous ayez besoin de réaliser avec professionnalisme l'édification de votre maison ou la réalisation de votre terrasse ou piscine, l'artisan maçon saura vous conseiller à chaque étape et exécuter chaque tâche dans les meilleures conditions.

Maçonnerie à Agde : réaliser vos travaux de gros œuvres

Il existe plusieurs catégories de travaux en matière de maçonnerie. Si vous édifiez votre nouvelle maison, si vous la réhabilitez ou l'agrandissez, Maçonnerie 34 pourra prendre en main les gros œuvres correspondants. Parmi eux, les travaux d'extension, de construction d'une terrasse ou d'un toit terrasse, de surélévation, la construction d'une toiture, d'un muret ou d'une allée, sans oublier le dallage, la création d'une ouverture dans un mur de soutien, etc. Parce que seule l'expertise d'un professionnel reconnu permet d'atteindre vos objectifs en toute assurance, n'hésitez pas à nous en faire part. La construction ou rénovation de votre maison sera en de bonnes mains. Il suffit de nous contacter au 04.28.29.12.88.

Maçonnerie à Agde : réussir les petits œuvres

Notre entreprise de maçonnerie installée à Agde peut également prendre en charge la réalisation de vos petits œuvres. Que ce soit pour la construction ou la réfection de vos carrelages, de votre plafond, ou pour la pose de votre faïence, nous réalisons votre projet dans les règles de l'art. Chaque tâche est confiée à un personnel qualifié et formé, composé d'artisans maçons, et qui sera à même de fournir la meilleure qualité de travail.

Maçonnerie à Agde : votre satisfaction, notre priorité

Associant les techniques et compétences les plus pointues au savoir-faire traditionnel de l'artisan maçon, notre entreprise de maçonnerie située à Agde peut intervenir sur place pour étudier vos besoins en détail et établir ensuite un devis personnalisé. Si nécessaire, nous assurons aussi le rôle de maître d’œuvre dans la construction de votre maison ou local en tant qu'entreprise de bâtiment reconnue. A cet effet, nous possédons, en plus de notre expertise, les qualifications requises pour exercer notre métier. Nous disposons également du matériel utile pour chaque étape des travaux.

Maçonnerie à Agde : réaliser tous vos travaux de maçonnerie avec professionnalisme

Votre artisan maçon à Agde et dans l'Hérault, vous garantit une entière satisfaction grâce à la rigueur de ses prestations. Ainsi, outre le respect du délai d'exécution des travaux sur la base d'une étude sur place et d'un devis, nous portons aussi une attention particulière à la finition. Notre charte qualité nous oblige à tenir compte de plusieurs critères dans l'unique but de vous satisfaire pleinement.

Maçonnerie à Agde : des prestations pour les besoins des particuliers comme des professionnels

L'entreprise de bâtiment Maçonnerie 34 également spécialisée dans la maçonnerie générale, gros et petits œuvres, est en mesure de prendre en charge tous types de travaux de construction et de rénovation, extension, ravalement et autres tâches y afférentes. Nos services s'adressent aussi bien aux particuliers qu'aux sociétés, et nous proposons des tarifs adaptés à votre budget tout en veillant sur notre charte qualité. N'hésitez pas à obtenir plus de détails en appelant au 04.28.29.12.88.

 Message: 15-11-2018 - 12:20
Thème: Notre actualité pour Agde

Actualités :



Agde a commémoré le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918
Dimanche 11 novembre, un grand nombre de personnes étaient réunies autour du Maire Gilles D’Ettore afin de commémorer le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, dont Sébastien Frey, Premier Adjoint et Conseiller Départemental, de nombreux représentants du Conseil Municipal, au premier rang desquels Robert Craba, Adjoint au Maire en charge des Associations Patriotiques, Géraldine D’Ettore, Conseillère Régionale, les Présidents et représentants des associations patriotiques, les autorités civiles et militaires, les porte-drapeaux ainsi que des concitoyens. La cérémonie a débuté par une messe à la cathédrale Saint-Etienne, ordonnée par le Père Yannick Casajus. Ensuite, le cortège s’est formé devant la Maison du Cœur de Ville et a défilé jusqu’au cimetière, vers le Monument aux Morts. Après les traditionnels dépôts de gerbes, c’est tout d’abord Pierre Conan, représentant Paul Alric, qui a lu, au nom de l’Union Française des Associations de Combattants et des Victimes de Guerres le message de l’UFAC. «11 novembre 1918, 5h10, la convention d’armistice a été signée. 11h, les clairons et trompettes de toutes les unités sonnent le cessez-le-feu. Le dernier soldat tué par balle le sera presque à la dernière minute. Il s’appelait Timothé Brussière. C’était un paysan. La veille, les plénipotentiaires et les chefs alliés conduits par le Maréchal Foch ont signé à Rethondes le document scellant la fin des combats. L’annonce de la fin des hostilités est un très grand moment de joie. Cette explosion contraste de la retenue qu’observent les soldats qui savent mieux que quiconque le prix qu’ils ont dû payer. Pour notre seul pays, sur les 8 millions de mobilisés, 1 357 000 morts, 3 600 000 ont été blessés, 510 000 ont été prisonniers. Selon la formule lapidaire qui voulait résumer les leçons tirées de l’épreuve longue et cruelle, à laquelle il avait fallu faire face, ce devait être la «der des ders». C’était sans compter avec les haines et les rancœurs que cette guerre avait générées. Quelques mois plus tard, le 23 juin 1919, le traité de Versailles aux délibérations desquelles l’Allemagne n’avait pas été admise, plus marqué par l’esprit de vengeance que du souci d’apaisement, humiliait celle-ci en lui imposant des conditions de réparations draconiennes. Peut-être faut-il y voir des éléments qui firent que 20 ans plus tard, la porte serait ouverte sur une nouvelle tragédie. La génération de ceux qui ont été acteurs ou témoins de cette terrible période de notre histoire est éteinte. Lazare Ponticelli, dernier combattant survivant, est mort le 12 mars 2008. Après eux, comme toutes périodes marquantes, ne resteront que des souvenirs qui s’estomperont au fil du temps. Avec 2018 va se clore la période du centenaire dont la commémoration a été voulue par la Nation. En ce jour particulier ayons une pensée pour tous ceux qui ont eu à souffrir de cette tragédie. Gardons quoi qu’il advienne foi dans l’avenir de notre grand pays, reprenons à notre compte ce début d’hommage, de respect et d’admiration qui leur est dû. «Gloire à notre France éternelle. Gloire à ceux qui sont morts pour elle» ». C’est ensuite Jean-Pascal Ruvira, Président de l’Union Nationale des Combattants, section Agde, qui s’est exprimé. Le 11 novembre 1918 à 11h, les clairons sonnent le cessez-le-feu sur la ligne de front. Dans toutes les villes, dans tous les villages, les cloches sonnent à la volée comme elles n’ont jamais sonné auparavant. Les combattants et les civils saluent une victoire très chèrement acquise par notre Patrie. 1 400 000 militaires morts, autant d’invalides gravement handicapés, et dix départements dévastés. Cette victoire est celle d’un peuple qui est resté uni dans les épreuves et d’alliés qui ont su taire leurs différences dans les moments difficiles. Elle est également celle d’une armée qui s’est adaptée à la guerre moderne en développant les armes et techniques nouvelles, notamment l’aviation et les chars. Aujourd’hui, nous, les héritiers des vainqueurs de 1918, nous sommes engagés dans une guerre contre un ennemi diffus, fanatisé et cruel. Pour cet adversaire, tous ceux qui ne se soumettent pas à sa dictature, les enfants comme les vieillards, les femmes comme les hommes, les forces de l’ordre comme la société civile, sont des ennemis à abattre. Aujourd’hui, comme en 1918, la guerre en cours impose de tenir. Tenir dans les familles pour combattre la radicalisation. Tenir dans les écoles pour enseigner les valeurs qui fondent notre civilisation. Tenir dans les villes et les villages pour lutter contre les désordres de toute nature. Tenir pour que demeure vivante, unie et forte notre Patrie, la France, dans une Europe qui respecte les nations». C’est enfin le Maire d’Agde qui a conclu les prises de paroles «Le 11 novembre 1918 s’achevait le plus terrible conflit que le monde ait connu jusqu’alors. Plus de 10 Millions de personnes y perdirent la vie et 8 Millions restèrent invalides. Ce carnage qui toucha en premier lieu notre continent mit fin à la domination exclusive de l’Europe sur le concert des Nations. De tout cela nous sommes aujourd’hui bien conscients, et s’il fallut un deuxième conflit mondial pour se convaincre de son évidence, la voix de la coopération entre les peuples européens est celle que nous suivons ensemble depuis les années 50 avec la certitude nourrie par l’histoire qu’il n’en existe nulle autre. Mais en ce centième anniversaire de l’Armistice de 1918, c’est une victoire que nous célébrons, la victoire du patriotisme Français sur la volonté hégémonique et le nationalisme Allemand, la victoire de la République Française sur l’impérialisme Germanique. Cette guerre, il faut le rappeler, la France n’en était pas à l’initiative. Certes, il y eut le jeu des alliances qui nous y conduisit mais surtout il y eut l’indéfectible détermination de l’Allemagne à en découdre. De cette guerre, plus qu’aucun autre peuple, nous eurent à subir les conséquences : 1 450 000 morts, près de 2 millions de blessés, soit un tiers de la population active. Cette saignée eut pour notre pays des conséquences économiques et sociales terribles, auxquelles la déroute de 1940 ne fut pas, loin s’en faut, étrangère. Nous avons payé un lourd tribu mais la France fut victorieuse et c’est cette victoire que nous commémorons en ce jour. Nous la devons aux poilus, à leur courage, à leur capacité inouïe de résilience, à leur sacrifice, naturellement, mais surtout à l’engagement patriotique qui fut le leur et qui fut avant tout un acte d’amour pour leur pays. La France était alors un peuple de paysans, durs au labeur, enracinés dans leur village mais dont la force découlait de leur sentiment d’appartenance à une grande nation, porteuse de valeurs universelles, ces valeurs de liberté, d’égalité et d’émancipation qui méritent encore aujourd’hui d’être défendues avec la plus grande exigence et détermination. En 1914, la France avait trouvé dans la République son plus parfait aboutissement civilisationnel. La France c’était désormais la République, et les Français portaient dans leur immense majorité cette conviction que la Res Publica était leur bien le plus précieux et qu’elle méritait qu’on aille jusqu’au sacrifice ultime pour elle. Cette certitude forgea la victoire de nos troupes. Elle était, au sommet de l’État, partagée par deux hommes aussi différents que Georges Clémenceau et Raymond Poincaré, dont l’alliance symbolisa celle de la Nation toute entière. Nous avons tous, un arrière-grand-père, un grand-père ou un grand-oncle qui s’est battu à Verdun, sur la Marne ou dans la Somme. C’est même pour chaque famille Française un siècle plus tard et toujours avec la même émotion, un motif de fierté. À travers cette mémoire commune, nous ressentons au plus profond de nous-même ce qui nous rassemble. Ce sont nos aïeux, qui ont combattu ensemble, ont souffert ensemble, ont péri ensemble dans ces tranchées de boue dont on peine à s’imaginer l’horreur qu’elles ont constitué pour eux au quotidien et durant de longues années pour ceux, peut-on dire les plus chanceux, qui parvenaient à survivre. De cet engagement, de cette souffrance, de ces sacrifices, nous sommes redevables. Cette histoire de la France et des Français, c’est la nôtre et elle nous oblige. Cette histoire nous devons la transmettre à nos enfants sans la dénaturer, sans l’expurger de son contexte, ni des responsabilités des uns et des autres. Cette victoire, des poilus, cette victoire de la République, cette victoire de la France, est sacrée. Elle montre ce qu’un peuple est capable d’endurer quand il a foi en lui-même et dans les valeurs qu’il a su se forger. C’est ce message que nous ont transmis les poilus, c’est cette conviction qui doit continuer à nous animer. Pour que vive la République et que vive la France». Avant de conclure officiellement cette cérémonie du centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918 et de retourner, en cortège, à la Maison du Cœur de Ville, les membres du Conseil Municipal des Jeunes, accompagnés par les élèves de l’école Albert Camus, ont interprété la chanson «Le soldat» de Florent Pagny, devant l’assemblée présente.  

Les sportifs agathois célébrés lors des Trophées du Sport
Comme il est de tradition, la Ville d’Agde a mis à l’honneur les sportifs qui ont brillé durant l’année 2018, à l’occasion des Trophées du Sport Agathois. Ainsi, vendredi 9 novembre au Palais des Sports, plus d’une quarantaine de récompenses ont été remises par le Maire Gilles D’Ettore, accompagné de plusieurs élus dont Sébastien Frey, Premier Adjoint et Conseiller Départemental, et de Robert Craba, Adjoint en charge des Associations Sportives. La cérémonie a débuté par les jeunes pousses agathoises, qui ont porté haut les couleurs de la ville et qui représentent l’avenir dans leurs disciplines respectives. Ensuite, la Ville a tenu à honorer des bénévoles, des dirigeants et des entraîneurs pour leur implication tout au long de l’année, sans qui rien ne serait possible. Pour conclure cette édition 2018 des Trophées du Sport Agathois, ce sont les séniors qui ont été récompensés. Et l’on peut légitimement dire que l’année a été belle pour Agde, avec, notamment, la victoire de David Lopez lors de la Saint-Louis, la performance des boxeurs Florian Montels et Diego Natchoo, du Team Patrac, tous deux Champions de France, sans oublier Aurélie Froment, du Team Cramail, Championne d’Europe Pro de kick-boxing et Sandrine Herlem, licenciée à l’Élan Pétanqueur, qui a été sacrée championne d’Europe en tête-à-tête. Retrouvez l’ensemble des récompenses remises à l’occasion des Trophées du Sport Agathois 2018 sur le site Internet de la Ville : www.ville-agde.fr

Immense succès pour la 4ème édition de «Passion Chocolat»
«C’est un rendez-vous attendu de tous les Agathois, et même au-delà!». C’est ainsi que le Maire Gilles D’Ettore a inauguré, en compagnie d’élus dont Gaby Ruiz, Adjoint en charge des Festivités et des Animations et de Gabriel Paillasson, le parrain de ce salon au CV impressionnant, Meilleur Ouvrier de France Pâtissier Glacier et Président Fondateur de la Coupe du Monde de Pâtisserie, la 4ème édition de «Passion Chocolat», samedi 10 novembre, au Moulin des Évêques. Durant trois jours, du 9 au 11 novembre, plus de 5 000 visiteurs ont arpenté les allées, allant à la rencontre des quelque 40 exposants présents, afin de mettre leurs sens en émoi. L’occasion de découvrir des créations gourmandes uniques, et d’apprécier le travail d’orfèvres de ces artistes qui préparent le chocolat sous toutes ses formes en dévoilant toutes ses saveurs, des plus intenses aux plus confidentielles. Cette année, la thématique du concours des pièces artistiques était les dessins animés. Et c’est un local de l’étape, l’établissement la Vague Gourmande, qui l’a emporté avec sa sculpture de Joe Bar Team sur sa moto, le héros des aventures de bande dessinée de Bar2 et Fane. D’autres prix ont été remis durant le week-end, dont celui du «Produit le plus Innovant et Original», du «Plus beau stand», le «Prix d’Excellence» dans les catégories Chocolatier, Biscuitier et Confiseur, et enfin les «Prix d’honneur» et le «Coup de Cœur du jury». Durant 3 jours, le chocolat a été sur toutes les lèvres. Il a ravi les papilles des gourmands et illuminé les yeux des passionnés. Cette quatrième édition de «Passion Chocolat», événement désormais incontournable à Agde, a connu un immense succès. Des exposants heureux et un public conquis, il n’en faut pas plus pour se projeter, déjà, vers la 5ème édition, avec toujours plus de surprises gourmandes, qui se tiendra en 2019.   


Avis sur Maçonnerie

3 commentaires
Note moyenne: 5/5
  • @AnneS34:J’ai eu un réel plaisir à vous voir travailler sur la construction d’un mur lors de l’extension de notre balcon. Le prix me semble très abordable et même plus lorsqu’on constate le résultat final.
  • @EmileViot:Consciencieux et toujours de bonne écoute. Vous avez le profil parfait des artisans maçon idéaux dans notre département. Je vous recommanderai bien à tous mes amis. Merci encore.
  • @suzier34000:Très rapide, très propre et très professionnels, voilà comment je décrirai vos prestations. Merci !

Publier un commentaire







Zone d'intervention (34)

Maçonnerie 34
Entreprise générale du bâtiment : maçonnerie générale, gros œuvres, petits œuvres. Intervient pour des travaux de construction, rénovation ou extension de maison, ravalement de façades, surélévation, revêtement de sol, isolation, pose d'enduit, pose et réfection carrelage, ouverture mur, construction terrasse, agencement cuisine et salle de bain, construction murets, allées, clôtures, dallage, plomberie etc…
Ville : Agde (34300)
Tel :  04.28.29.12.88

Services (34)

Des prestataires du département, autres spécialités :

Liens promotionnels

Flux Rss

Flux Rss